Les expressions imagées suisses d'Archibald

Question /

    « Se réduire » signifie « se coucher ». Mais quel est le sens du verbe « réduire » dans sa forme non pronominale ?  

    Diminuer
    Ranger, faire le ménage
    Économiser 
    2
    Bravo !
    Oups !
    La bonne réponse est
    « Se réduire » utilisé comme verbe pronominal signifie se retirer pour dormir, aller se coucher, rentrer chez soi. Utilisé à la forme transitive, réduire signifie ranger, mettre en ordre, faire le ménage. On peut dire par exemple : « J’ai réduit le salon ».
    Question suivante

    Quand une personne boude, que dit-on ?

    Elle fait la potte.
    Elle reste crochée.
    Elle a un coup de panosse.
    1
    Bravo !
    Oups !
    La bonne réponse est
    « Faire la potte » signifie montrer du mécontentement tout en restant silencieux, avoir une attitude renfrognée, maussade ou indifférente, montrer un air fâché. Cette expression est synonyme des expressions françaises « battre froid », « faire la tête », « être de mauvaise humeur ».
    Question suivante

    Si une personne vous annonce qu’elle part « faire un clopet », que va-t-elle faire ?

    Elle va fumer une petite cigarette.
    Elle va faire une sieste.
    Elle va faire une petite promenade.
    2
    Bravo !
    Oups !
    La bonne réponse est
    « Un clopet » est un moment de sommeil : un somme ou une sieste. Pousser un clopet, piquer un clopet, s’offrir un petit clopet.
    Question suivante

    Dans quelle situation est-il possible de « faire la pièce droite » ?

    Quand on fait le ménage et qu’on range ses affaire.
    Quand on joue à pile ou face.
    Quand on fait du yoga ou de la gymnastique.
    3
    Bravo !
    Oups !
    La bonne réponse est
    « Faire la pièce droite », c’est se tenir en équilibre à la verticale, le corps droit, sur les mains, les pieds en l’air et la tête en bas : faire le poirier, les pieds au mur.
    Question suivante

    « Se chier » signifie « tomber », « se casser la figure ». Mais aussi…

    Se salir.
    Se tromper.
    S'ennuyer.
    2
    Bravo !
    Oups !
    La bonne réponse est
    « Se chier » provient du vocable français très familier, également utilisé en français de Suisse, pour dire que quelqu’un s’est trompé. « Il s’est chié à l’examen d’histoire ! »
    Question suivante

    « Faire le bobet », faire l’idiot, le nigaud, s’emploie plutôt…

    Dans la littérature.
    Dans la presse écrite.
    A l'oral.
    3
    Bravo !
    Oups !
    La bonne réponse est
    « Faire le bobet » signifie faire le sot, l’idiot (du village). Il s’utilise plus rarement au féminin : faire la bobette. C’est un mot très fréquent dans l’usage oral, souvent cité dans les glossaires contemporains, mais plutôt rare dans la presse et la littérature.
    Question suivante

    « Avoir la gratte », c’est… 

    Avoir de la chance.
    Avoir des démangeaisons.
    Avoir faim.
    2
    Bravo !
    Oups !
    La bonne réponse est
    « Avoir la gratte » provient du verbe « gratter », signifiant "racler avec des ongles ou des griffes ». « Se gratter », pronominal, signifie se frotter la peau avec des ongles ou le bout des doigts, dans le but de faire cesser une démangeaison.
    Question suivante

    « Aller de bizingue », c’est…

    Boîter.
    Marcher côte à côte avec quelqu’un.
    Marcher de travers, zigzaguer.
    3
    Bravo !
    Oups !
    La bonne réponse est
    Dans ses premières attestations régionales, « bizingue » est une forme apocopée* de bisingoin (de travers, irrégulièrement). « Aller de bizingue » signifie donc marcher de travers, en biais, zigzaguer. *Apocope (fém.) : disparition de la fin du mot.
    Question suivante

    Si l’on court avec des chaussures neuves, on risque d’avoir…

    L'estomac dans les talons.
    Les orteils en compote.
    Une gonfle au pied.
    3
    Bravo !
    Oups !
    La bonne réponse est
    « Une gonfle » est une bulle, un petit renflement, une ampoule sur la peau. Le mot « gonfle », au sens figuré, désigne un embarras, une affaire compromettante, une situation fâcheuse.
    Question suivante

    Qu’est-ce qu’« être sur le balan » ?

    Hésiter devant un choix.
    Aimer danser.
    S'apprêter à partir en voyage.
    1
    Bravo !
    Oups !
    La bonne réponse est
    Venant du verbe « balancer », la locution verbale « être sur le balan » a plusieurs sens : « hésiter, être indécis », ou bien « être en équilibre instable, mais aussi être sur le point de, se trouver dans une situation limite ». « Elle va accoucher, elle est sur le balan. »
    Question suivante

    Félicitations !
    Votre score est de
    /

    Autres quiz

    TV5MONDE - Quiz expressions africaines Archibald

    Les expressions imagées africaines d'Archibald

    TV5MONDE - Quiz l'origine des noms communs

    L'origine des noms communs

    TV5MONDE - Quiz expressions françaises Archibald

    Les expressions imagées françaises d’Archibald

    Autres quiz

    Nous vous recommandons

    Jeu
    Jeu Lettris, le Tetris des lettres

    Lettris

    Jeu

    Ecrire dans les étoiles

    Jeu
    Jeu mots coupés

    Mots coupés